La Tunisie Au Paradis Mondialiste

AM1P9033
La Tunisie au paradis mondialiste
Ambiance de fête aux quatre coins de la Tunisie, dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 novembre après la qualification de l’équipe de Tunisie en coupe du monde « Russie-2018″. Les supporters des Aigles de Carthage ont célébré dans l’allégresse cette nouvelle ligne ajoutée au palmarès du team national qui compte désormais cinq présences en phase finale du Mondial, après celles de 1978, 1998, 2002 et 2006.
Pour son dernier match aux éliminatoires du groupe A, samedi soir dans un stade de Radès plein à craquer, l’affaire n’a pas été facile, la Libye sortant le grand jeu et s’employant à honorer son contrat. Les visiteurs tenaient en effet à ne pas terminer lanterne rouge de leur poule et à montrer des signes de renouveau avant la suite des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations « Cameroun-2019″.
La pression, qui pesait sur les copains de Youssef Msakni leur a joué un vilain tour. Les attaquants manquèrent de concentration, d’adresse et de sang froid devant les buts adverses.
Malgré une domination totale en première période comme l’attestent les statistiques: 64% de possession du ballon en faveur des Aigles de Carthage, 11 tirs dont 3 cadrés pour les nôtres, contre 3 dont un seul cadré pour les Chevaliers de la Méditerranée, les Msakni, Khazri, Khenissi et autres Ben Amor n’ont pas réussi à inscrire le but libérateur.
Scénario identique, ou presque, au second half avec une domination stérile contrariée par la stratégie du hors jeu pratiquée par la défense adverse adossée à un excellent Mohamed Nachnouch, auteur d’innombrables parades décisives.
Les hommes de Amor El Meremi, qui devenaient sur la fin de plus en plus dangereux avec des tentatives de Ghannoudi et Tabbal ont prouvé qu’ils n’étaient pas venus à Tunis pour faire de la figuration ou offrir la moindre concession à leur voisin maghrébin.
Le score de (0-0) sur lequel se terminèrent les débats dirigés de main de maitre par le Malgache Nampiandraza Hamada El Moussa qualifie la Tunisie qui termine première de sa poule avec 14 points, devant la République Démocratique du Congo, vainqueur samedi de la Guinée (3-1), 2e avec 13 points.
La Libye est troisième avec 4 points. La Guinée ferme la marche avec 3 longueurs.
Les formations alignées samedi à Radès étaient les suivantes:
Tunisie: Aymen Mathlouthi- Hamdi Nagguez, Ali Maâloul (Oussama Haddadi 70′), Syam Ben Youssef, Yassine Meriah- Mohamed Amine Ben Amor, Ghaylène Chaâlali- Wahbi Khazri (Fakhreddine Ben Youssef 70′), Youssef Msakni, Anis Badri (Ferjani Sassi 84′)- Taha Yassine Khenissi.
Libye: Mohamed Nachnouch- Ahmed Moksi, Al Moatassem Sabbou, Ahmed Torbi, Sanad Ouerfelli- Mohamed Tabbal (Taktak 74′), Al Moatassem Mosrati, Ahmed Ben Ali, Hamdou El Houni- Mouayed Ellafi, Mohamed Ghannoudi.
La Tunisie rejoint ainsi les quatre autres qualifiés africains au Mondial russe, à savoir le Nigeria, le Sénégal, l’Egypte et le Maroc.
Au tirage au sort prévu le 1er décembre prochain, notre pays figurera pour la première fois au chapeau 3.
Rappelons que la 21e édition de la coupe du monde se déroulera du 14 juin au 15 juillet 2018 en Russie.
 

 

A lire aussi...